EpoqueGallo-Romaine

Liancourt était traversé par une grande voie romaine gravissant en ligne droite l'escarpement du coteau sur lequel s'adosse aujourd'hui le village. Cet axe très fréquentée de Beauvais à Paris, se nommait : "Petromantalum".

Ici, "court" dans le nom "Liancourt Saint Pierre", signifie exploitation. A cette époque, les colons romains s'emparaient de portions de terre le plus près possible d'une voie romaine et y fondaient une exploitation agricole.

A cette époque, les cultures, l'artisanat et le commerce constituaient les principales activités.

Notre village révèle des sites d'époque romaine aux lieux-dits : Le Champ Gougé, La Croix Neuve, Launay, Les Grands Jardins et Les Martinets du Vivray.

Ces exploitations agricoles gallo-romaines étaient composées d'une maison principale d'habitation, la "villae". Elle était séparée par un mur des bâtiments agricoles qui s'alignaient tout autour d'une cour.

On voyait des toitures recouvertes de tegulae (tuile de grande épaisseur) maintenue par une forte charpente ou des toits de chaumes.

La tuile N°1 était recouverte d'une ibrice N°2 et ainsi de suite pour former une toiture résistant fort bien à toutes les intempéries du Vexin.

Un paysage routier jalonné de bornes milliaires, colonnes de pierre où se lisent, en latin le nom de l'empereur qui fit construire ou réparer la route, et la distance séparant la borne du chef-lieu de cité. Sur les bornes, les distances sont indiquées en milles ou lieues (le mille, mesure romaine, vaut 1 480m; la lieue, mesure gauloise, représente 2 222m)

Sommaire